Les accros à la pornographie se comptent par millions dans le monde : Nicolas en faisait partie. Il témoigne de cette dépendance qui l’a enchaîné pendant plus de 10 ans.

 

Après être sorti de la pornographie, Nicolas s’est rendu compte de l’enjeu majeur qu’elle représente pour la société. Son expérience lui a permis de comprendre que la pornographie et les dépendances constitue un problème complexe. « Je suis maintenant plus à même d’aider d’autres personnes à pouvoir faire ce chemin pour en sortir », explique-t-il.
Merci à Radio Réveil pour la réalisation de cette émission.

Yaëlle et Nicolas animent des ateliers « 90 jours pour abandonner la pornographie » pour accompagner des personnes qui, comme eux, souhaitent s’en sortir mais ne savent pas toujours comment s’y prendre.

 

Découvrir les ateliers « 90 jours »

1 commentaire

  1. Bonjour Nicolas, je découvre votre témoignage et je découvre que mon parcours de vie ressemble au vôtre. J’ai découvert de la littérature sexuelle a l’âge de 8 ans lors d’une fête d’anniversaire chez un copain d’école. Aujourd’hui à 54 ans je souffre encore dans ma vie sexuelle, une vie jalonnée par la masturbation compulsive, les visites chez les prostituées, la recherche du sado-masochisme, la recherche du fétichisme sexuel, les doutes sur mon identité sexuelle, la dépression, le suicide. Hier soir encore, j’ai débuté un tschat par Watsap avec une prostituée brésilienne à Yverdon et cela me mine. Cela me désole. Comment sortir de cette spirale infernale qui détruit même l’espérance de vie ? Merci pour votre lecture. Ernest

    Répondre

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*